• Comment ça va ?
    Moi, ça va, pas toi ?
    (C'est une réponse qui déshabille déstabilise l'interlocuteur/trice, essayez !)



    Plus sérieusement (quoique !), point BABEL fait son strip sur STRIPGENERATOR, un site où tu peux générer des comics'trips sans avoir aucun don, sans même avoir jamais tenu un crayon !
    Après inscription GRATIS, il suffit de cliquer dans plusieurs gammes de dessins tout faits pour construire sa BD d'enfer !
    Grand bémol, ce site est en anglais !

    L'intérêt de ces petits strips n'est pas une affaire de dessin, mais bien une affaire de mots, de phrases concises, proche des poèmes haikus japonais ou des maximes, dictons et sentences en français.

    Une construction de texte en 3 temps comme autant de cases, qui travaille le rythme de la langue, qui impose un thème bien ciblé, une structuration de phrase en une vingtaine de syllabes seulement, avec intro' et chute évidemment.

    Comme nos amis Charlie Brown
    Mafalda  ou notre  Chat belge favori.

    Tout l'art de ©Schultz, ©Quino ou ©Geluk... et tant d'autres !



    Excellent exercice pour formatrices et formateurs !

    A tenter avec nos participants... ?


    DONC :

    Pour un hispanophone, "boire une moule dans le dessert" signifie "voir une mule dans le désert" !
    Pourquoi ?

    (Bernic, formateur/coach en apprentissage du français, XXI ème siècle)


    1 commentaire

  • Mes repérages sur le gratisnet vous ont accoutumés à des outils d'apprentissage de qualité, je pense...

    Mais, comme partout ailleurs, il y a "à boire et à manger" !

    Et, à propos de boire, voyons comment Imagiers.net envisage de nous faire apprendre le vocabulaire des boissons.



    Soyons sérieux !

    Allez-vous apprendre à vos participants qu' "une boisson gazeuse aux extraits végétaux" est un "Canada dry" ? (encore heureux que, pour rallonger la formule, elle ne soit pas en outre "sans sucre" et "naturelle" !)

    D'accord, évinçons la publicité ! Et, partant, d'accord aussi, chassons les mots d'origine shakespearienne !

    Néanmoins, une liste de commissions de cet acabit ne ravira certes pas nos ménagères !

    Bref. Passons ! Mon problème est néanmoins que les autres imagiers-vidéos d'imagiers.net semblent tous sortis du même moule.

    Comme dans la catégorie légumes, autre bel exemple, pourquoi l'artichau (avec "d", "t" ou... ?) est-il passé en première ligne ?
    Moi, j'ai rarement rencontré, je n'ai jamais rencontré une participante à mes cours qui en connaisse le goût et moins encore une qui l'aie un jour préparé !

    Dommage.

    Imagiers.net était pourtant plus prometteur !

    Résultat des courses,  la nouvelle rubrique "point POUBELLE" a de bien beaux jours devant elle !



    votre commentaire




  • Zeg, Mannetje, ça mange et ça boit quoi, un Belge ?


    Drôle de petit pays qui a défrayé la chronique en 2010 et 2011 (près de 500 jours sans gouvernement !), cette Belgique ne manque pourtant de spécialités gustatives, près de 160 répertoriées sur EATING.BE, le goût des Belges !  Avec leur préparation, leur Histoire, leurs anecdotes.

    (Et encore : on n'y recense pas les 400 bières qui font l'orgueil des Belges, Flamands, Wallons et Bruxellois !
    )


    Allei, mon p'tit chou, profite-z-en vite et goûte-moi tout ça !


    La Culture d'un pays d'accueil passe aussi par la cuisine et les spécialités, niet waar ?

    Et, kriek sur le bodding, rien n'interdit de les déguster en apprenant !


    1 commentaire



  • LE DICTIONNAIRE DES DICTIONNAIRES !

    + de 180 langues à ce jour...
    (dont le wallon picard, ce qui n'est pas pour me déplaire, bien entendu !)

    Des claviers sur écran pour écrire des textes avec des alphabets turc, arabe, bulgare, japonais, etc.

    Des dictionnaires, des grammaires, des bouts d'Histoire, de géographie, ... Impossible de tout énumérer en un seul billet !

    " Qui visite un pays en ignorant sa langue n'a rien visité "
    est la devise du site.
    Et,à mon sens, LEXILOGOS le prouve à la perfection !

    Ce site mérite décidément bien son BABEL D'OR !

    CLIC SUR IMAGE !

    (Nous en découvrirons peu à peu les trésors lors de billets plus spécifiques.)



    1 commentaire


  • Dès les premières heures de rencontre,
    nous relevons ensemble l'identité (nom, prénom, situation familiale, la date d'arrivée en Belgique, la profession, etc.) et l'origine de chacun/e ainsi que le nombre de langues connues (orales et écrites), ce qui est une façon non seulement d'ouvrir le panel multiculturel du groupe, mais encore de pointer les langues secondes ou troisièmes communes éventuelles (l'anglais revient souvent).

    Rien de bien (point BABEL) neuf donc.

    Mais, comme ma mémoire est défaillante vu mon grand âge, de façon à ce que tout un chacun/e mémorise le prénom de ses pairs,
    une feuille A4 est ensuite pliée en 2 dans le sens de la largeur, puis encore en 2 (toujours dans la largeur) et placée devant chaque participant/e avec d'un côté le prénom inscrit en caractères imprimés et de l'autre le pays d'origine.
    Ces cartons resteront en permanence tout au long de l'année.



    Vous n'avez pas compris ? Je rebobine à l'envers.
    Donc... Devant chaque participant se trouve une feuille pliée en 4 (dans le sens de la largeur, afin de la stabiliser sur la table). D'un côté, face à toutes et tous, est inscrit le nom en lettres capitales et les pays d'origine correspondants de l'autre. Jour après jour, la mémorisation s'opère ainsi naturellement pour chacun/e d'entre nous. 


    A chaque début de « cours », en guise de test, c'est l'un des participants, spontané ou choisi au hasard, qui se chargera de les distribuer. 

    Cela facilite également l' « intégration » en cours d'année de nouveaux venus dans le groupe, qui peuvent ainsi repérer rapidement les « anciens » pouvant éventuellement les « coacher » dans leur propre langue, si ce n'est l'inverse !

    De plus, la pile de cartons sera en quelque sorte un « historique » des présences, des absences et désistements au sein du groupe.

    Sympathique, non ?



    Bernic.

    P.S. Deux manières d'expliquer et deux photos.
    Pédagogiquement, vous êtes gâtés, n'est-ce pas ? ;-)



    votre commentaire